Tunngasugitsi ᑐᓐᖓᓱᒋᑦᓯ Bienvenue

Tunngasugitsi ᑐᓐᖓᓱᒋᑦᓯ Bienvenue

Par Marie-Pierre Gadoua, médiatrice

Tunngasugitsi signifie « bienvenue » en Inuktitut.

Un thème qui est au centre de la nouvelle série d’ateliers que idAction vient d’entamer avec les Inuit au Module du Nord Québécois (MNQ).

Qu’est-ce que le MNQ? Cette structure répond à un mandat régional pour les communautés du Nunavik en fournissant des services de liaison entre les établissements de santé du Réseau Universitaire Intégré de Santé (RUIS) McGill de Montréal et du Nunavik.

Ils sont plusieurs milliers par année à devoir se déplacer vers Montréal afin d’accéder à des soins médicaux de pointe qui ne sont pas accessibles dans les hôpitaux du Nunavik. Des enfants, adolescents, adultes, et aînés séjournent ainsi aux résidences du YMCA de Westmount (qui accueille le MNQ), pour des périodes d’une semaine à plusieurs mois. Les 142 lits de la résidence sont occupés en permanence. Certains de ces visiteurs sont à l’aise à Montréal, ils connaissent la ville et profitent de ses attraits et ressources pendant leurs séjours. Mais pour plusieurs autres, c’est aussi une source de stress lié entre autres à la méconnaissance de la ville, et le contact avec des influences négatives malheureusement présentes dans le secteur du YMCA. De plus, il y a beaucoup de temps libres à combler parmi les résidents, nous a-t-on dit au MNQ. Exeko s’y est donc taillé une petite place les mardi soirs afin de voir ce qui s’y passe, et ce qu’on pourrait y faire avec les résidents. 

Comment vit-on un séjour au MNQ? Se sent-on chez soi? Au fait, qu’est-ce qu’un chez soi? Les Inuit du MNQ se sentent-ils les bienvenus à Montréal? Peut-on se sentir chez soi dans ce contexte de séjour? Oui, non, peut-être? Si non, comment faire pour rendre Montréal un endroit plus accueillant pour les Inuit en visite médicale? Voilà les questions de départ que l’équipe de médiateurs d’Exeko et les participants ont explorées au cours des deux premiers ateliers.

© Exeko

Les objectifs de ces ateliers sont de favoriser un espace de réflexion, de discussion, de créativité et de socialisation positive entre les participants, autour du thème du chez soi à Montréal. Découvrir la ville autrement, apprendre et échanger avec les diverses cultures qui s’y déploient. Partager des trucs et astuces sur la vie urbaine, comme les meilleures adresses pour des services et ressources qui répondent aux besoins de chacun.

Des exemples? Où trouver de la fourrure pour terminer de coudre une paire de mitaines? Où se procurer du fil et des perles pour faire des bijoux? Comment sortir du centre-ville et se rendre facilement dans un espace calme, un rivage de préférence, afin de relaxer et respirer un peu d’air frais? Suggestion d’une participante: pourquoi ne pas faire une carte de Montréal interactive où les résidents du MNQ pourraient partager leurs adresses utiles à Montréal? 

© Exeko

Une autre suggestion lancée spontanément par un participant, après notre brève présentation sur la médiation culturelle : organiser des rencontres et échanges culturels avec les résidents non-Inuit du YMCA. Le YMCA accueille aussi des immigrants et réfugiés venant d’Afrique, du Moyen Orient, d’Haïti, …  et certains Inuit aimeraient bien leur enseigner quelques trucs pour se garder au chaud l’hiver, notamment comment confectionner soi-même de bons vêtements d’extérieur. Aussi, l’idée a été lancée parmi les participants de partager des recettes de cuisson de pain traditionnel: la bannique inuite vs. les autres types de pains traditionnels des gens qui passent par le YMCA. Et pourquoi pas des ateliers de musiques originaires de chaque pays et régions?

© Exeko

Fructueuses, ces premières rencontres exploratoires! Alors pour débuter, nous avons convenu de créer une murale de bienvenue inclusive, sur de la toile de type ‘canvas’ -  le matériau avec lequel les Inuit fabriquent leurs tentes pour camper sur le territoire l’été. Tant qu’à parler de se bâtir un chez-soi, autant débuter avec le matériel approprié! Et de fait, cette toile en tissu a déjà su attirer l’attention et l’intérêt d’un premier groupe de participants Inuit, venus s’y exprimer d’une façon créative, y apposer un mot de bienvenu et de petits trucs pour leurs pairs du Nunavik, afin passer un bon séjour au MNQ. 

La réalisation de cette murale se poursuivra au cours des ateliers, jusqu’en février 2015. Et autour de cette création, nous continuerons nos discussions, réflexions et développement de nouveaux ateliers avec les participants.

À suivre…

http://exeko.org/idaction 

 

 

En arrivant au Parc Martin Luther-King, je réalise que nous ne manquerons probablement pas de participant.es. Je...

[ENGLISH VERSION]

Le comité d'analyse et de veille sociale d'Exeko est composé de membres de l'équipe soit Ducakis Désinat, Jani Greffe-Bélanger,...

Après 1 an passé avec nous à l'équipe des programmes et projets, Amandine Gazut reprend sa route vers de nouvelles aventures...

  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years. »

    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada

  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups. »

    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)

  • «  I write my thoughts in my head, not on paper, and my thought is not lost. »

    Participant @PACQ

  • « Why use paper when it is as beautiful as this? »

    One of the co-creator for Métissage Urbain

  • « I Have my own identity ! »

    Putulik, Inuit participant, Métissage Urbain

  • « It is terrible for a society to ignore people with such talent! »

    Hélène-Elise Blais, les Muses about ART and ID projects

  • « Art has the advantage to make people talk about abilities rather than limitations, when confronted with an intellectual disability.  »

    Delphine Ragon, Community Programs Manager, Les Compagnons de Montréal

  • « Over the past few years, we have been seeing more and more high quality productions by people with an intellectual disability who truly are artists.  »

    Julie Laloire @AMDI

  • « Exeko implements creative solutions to several problematic, gives a voice to those we don't hear and hope to the underprivileged. »

    Bulletin des YMCA

  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups. »

    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)

  • « ...empowering the children, and giving them confidence »

    APTN National News

  • « It’s a great program for children to learn about their traditions and to increase their interaction with Elders in the community. »

    Erika Eagle, Social Development Assistant with Waswanipi Brighter Future

  • « We are not higher, we are not lower, we are equal. »

    Simeoni, participant idAction Mobile

  • « Receving is good, but giving is better »

    Participant idAction@Kanesatake

  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work. »

    Participant, idAction@Accueil Bonneau

  • « What better way to strengthen intergenerational ties? [...] A meeting between peers, a place for expression, learning and recovery »

    Chantal Potvin, reporter at Innuvelle

  • «  I don't know everything, but while reading it, it always bring me one step closer »

    A participant, idAction Mobile

  • «  By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years. »

    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada

  • «  ...empowering the children, and giving them confidence »

    APTN National News

  • «  I was completely alone today, thanks for talking to me »

    Elie, participant @idAction Mobile

  • «  They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work. »

    Participant, idAction@Accueil Bonneau

  • «  Today, the power acquired through knowledge is more far-reaching than knowledge itself. »

    André Frossard

  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years.»
    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada
  • « Exeko implements creative solutions to several problematic, gives a voice to those we don't hear and hope to the underprivileged.»
    Bulletin des YMCA
  • « Over the past few years, we have been seeing more and more high quality productions by people with an intellectual disability who truly are artists. »
    Julie Laloire @AMDI
  • « Art has the advantage to make people talk about abilities rather than limitations, when confronted with an intellectual disability. »
    Delphine Ragon, Community Programs Manager, Les Compagnons de Montréal
  • « It is terrible for a society to ignore people with such talent!»
    Hélène-Elise Blais, les Muses about ART and ID projects
  • « I Have my own identity !»
    Putulik, Inuit participant, Métissage Urbain
  • « Why use paper when it is as beautiful as this?»
    One of the co-creator for Métissage Urbain
  • « I write my thoughts in my head, not on paper, and my thought is not lost.»
    Participant @PACQ
  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups.»
    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)
  • « Its goal? To develop reasoning, critical thinking, logic, and increase citizen participation of these marginalized groups.»
    Caroline Monpetit, Le Devoir (free translation)
  • « Today, the power acquired through knowledge is more far-reaching than knowledge itself.»
    André Frossard
  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work.»
    Participant, idAction@Accueil Bonneau
  • « They're both people. We're not looking enough after people with problems, and mostly with mental health issues. Then we would have more people able to work.»
    Participant, idAction@Accueil Bonneau
  • « We are not higher, we are not lower, we are equal.»
    Simeoni, participant idAction Mobile
  • « I was completely alone today, thanks for talking to me»
    Elie, participant @idAction Mobile
  • « Receving is good, but giving is better»
  • « What better way to strengthen intergenerational ties? [...] A meeting between peers, a place for expression, learning and recovery»
    Chantal Potvin, reporter at Innuvelle
  • «  ...empowering the children, and giving them confidence»
    APTN National News
  • « By engaging with people on a deep level, we see Exeko reinvigorating individual spirit to rebuild society in a new way. Exeko's work is not about small projects, but about achieving full social inclusion at a systemic level. [...] we believe that Exeko will reach a level of systemic impact with Quebec, Canada and the world within 5-10 years.»
    Elisha Muskat, Executive Director, Ashoka Canada
  • « It’s a great program for children to learn about their traditions and to increase their interaction with Elders in the community.»
    Erika Eagle, Social Development Assistant with Waswanipi Brighter Future
  • « ...empowering the children, and giving them confidence»
    APTN National News